ls, c’est puissant quand même !

Il faut savoir que je suis dans l’univers de Linux depuis quelques temps déjà, mais je commence à y être à l’aise que depuis peu.. et encore !

Depuis quelques jours, j’ai besoin de connaitre plus précisément que d’habitude le status de mes fichiers.. Revoyons donc ensemble la commande ls, et surtout les options disponibles !

Tout d’abord, si vous avez déjà eu des cours sur linux, vous savez que :
ls liste les fichiers du répertoire courant
_ls -l liste les fichiers avec pleins d’information utiles :
* le type (un répertoire ? un fichier ? un lien symbolique? autrechose? voir « man ls » ou « info ls » )
* les droits associés à ce fichier (lecture/écriture/exécution)
* le nombre de « lien matériel » de ce fichier : ce qui s’oppose au lien symbolique, c’est le lien matériel
* le propriétaire et son groupe
* sa taille (en octet)
* la date de création (ctime)
* le nom du fichier
ls -a va afficher tout les fichiers, y compris les fichiers cachés (c’est facile, ce sont ceux qui commencent par un point ).

Mais ce qu’on ne nous dit pas, c’est les options super utiles, associées à -l !
-A va afficher tout les fichiers cachés, sauf « . » et « .. » qui correspondent respectivement au répertoire courant et à son parent.
-o va afficher la liste de la même manière que ls -l, sauf qu’on affichera que le nom du propriétaire (et pas son groupe)
-h affichera la taille du fichier en octet ou plus si affinité, c’est à dire affichage de kiloOctets et autre (ce qui est quand même pratique)

Maintenant, ls -la est chez moi remplacé par ls -HAo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.